Inscription / Connexion Nouveau Sujet
Niveau terminale
Partager :

célérité et vitesse

Posté par mdesvignes (invité) 27-06-05 à 10:16

bonjour

j'aimerais savoir quelle est la différence entre célérité et vitesse

pourquoi parlet-on de célérité et non de vitesse?
savez-vous comment se passe le rattrapage en physique?

MERCI D'AVANCE

Marie

Posté par
otto
re : célérité et vitesse 27-06-05 à 10:25

Bonjour,
une vitesse c'est la différentielle de la position (ie déplacement) que divise la différentielle du temps.
On parle de vitesse pour un objet qui se déplace, une onde ne se déplace pas vraiment. Je ne sais pas quel terme on pourrait lui donner, peut etre que plutôt que déplacement, on devrait lui donner le terme de propagation.
La célérité serait donc cette mesure de propagation.

Imagine que tu es dans un cinéma très large et qu'il y'a une place tout à droite, et que tu es tout à gauche:
Si tu fais le tour, tu vas mettre un certain temps t, assez long pour faire tout le tour.(et tu iras donc à une certaine vitesse v jusqu'à la place libre)
Si tu demandes à chacun de se lever et de se décaler d'un rang seulement:
le 1er prend la place du 2e qui prend la place du 3e ..... qui prend la place de l'avant dernier qui prend la place du dernier.
Il n'y a pas vraiment eu de déplacement ici (chacun aura fait un petit déplacement), tu auras eu un déplacement de proche en proche, un peu comme une onde en quelque sorte.
Bon c'est une vulgarisation très grossière, mais ca donne l'idée.
A+

Posté par ludolecho (invité)re : célérité et vitesse 27-06-05 à 10:28

Bonjour,

J'ai trouvé ca sur un site:

On a l'habitude de dire que la vitesse de la lumière est toujours égale à c -célérité de l'onde électromagnétique dans le vide- et cela quel que soit le/les référentiel(s). Un système en mouvement est donc parcouru par la lumière à 300 000Km/s et cela indépendamment de la valeur de la vitesse absolue de ce système. Ceci explique -peut être- l'idée généralement admise que, contrairement à la physique classique, la vitesse de la lumière ne peut s'ajouter ni se retrancher d'une autre vitesse. Cela est vrai pour la vitesse, mais cette différence -d'écart de vitesse- s'ajoute ou se retranche de toutes les autres caractéristiques de la fréquence et des ondes qui en dépendent.

À l'intérieur d'un référentiel statique, le mouvement absolu de l'ensemble du système, et donc la célérité de l'onde électromagnétique liée à ce système aura une vitesse de rayonnement et des caractéristiques physiques de l'onde immuables.

Mais si à l'intérieur de ce référentiel « statique » intervient un observateur les caractéristiques de l'onde resteront inchangées dans le premier système, alors que parallèlement elles « s'adapteront » aux mouvements dynamiques de l'observateur. Les caractéristiques physiques d'un même rayonnement électromagnétique seront alors distinctes à chacun des référentiels. Fréquence, longueur d'onde, énergie et temps -duré de l'onde- seront différenciés.

Cette différenciation singulière résulte de la simple variation relative d'une vitesse entre les deux référentiels. Or nous savons que vitesse et célérité ne peuvent pas être additionnées ni retranchées, le simple bon sens nous dit que le contraire eut été un non sens. -accélérer ou freiner un mouvement qui par principe possède une vitesse finie serait une gageure-

Cependant cet écart entre la vitesse d'un mobile et la célérité d'une onde est le facteur qui lie toutes les valeurs d'énergie rayonnante entre les différents référentiels forcément mobiles. Ainsi, toutes les fréquences sont chacune d'elles « porteuses » des valeurs de temps et de l'énergie relatives aux mouvements respectifs et relatifs entre les systèmes. L'écart de vitesse relative entre les référentiels se retrouve donc sous une forme proportionnelle et rigoureuse exacte dans la valeur des fréquences issues des différents mouvements. De la valeur de ces fréquences, seront déduites les valeurs de toutes celles des ondes respectives. On démontre que l'écart entre les deux fréquences, celle du référentiel fixe et celle du référentiel mobile est traduite par un seul cœfficient qui est le rapport qui existe entre la valeur de la vitesse de l'observateur, et de celle de la célérité c de l'onde.


J'espére que cela te conviendra!

Au revoir

Répondre à ce sujet

Seuls les membres peuvent poster sur le forum !

Vous devez être connecté pour poster :

Connexion / Inscription Poster un nouveau sujet
Une question ?
Besoin d'aide ?
(Gratuit)
Un modérateur est susceptible de supprimer toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi.


Mentions légales - Retrouvez cette page sur l'île de la physique - chimie
© digiSchool 2019

Vous devez être membre accéder à ce service...

Pas encore inscrit ?

1 compte par personne, multi-compte interdit !

Ou identifiez-vous :


Rester sur la page

Inscription gratuite

Fiches en rapport

parmi 202 fiches de physique

Désolé, votre version d'Internet Explorer est plus que périmée ! Merci de le mettre à jour ou de télécharger Firefox ou Google Chrome pour utiliser le site. Votre ordinateur vous remerciera !